• Cécile Epchtein

Pourquoi et comment développer un corps harmonieux ?

Mis à jour : mai 22


I. Pourquoi chercher à développer un corps harmonieux ?


Pour plaire ?

Pour se plaire ?

Pour correspondre aux canons de la beauté ?

Pour avoir confiance en soi ?


Si toutes ces réponses sont respectables et recevables, il existe pour la Naturopathie Vitaliste une raison plus profonde à notre insatiable recherche de la beauté.


LA SANTÉ SE VOIT.


Toute déformation physique traduit un excès de toxines (colles ou cristaux) dans l'organisme. La forme de notre corps traduit nos dysfonctionnements organiques et psychologiques, et il suffit d'observer autour de soi avec bon sens pour s'en rendre compte.


Les gens heureux sont rarement voûtés, et les grandes raideurs sont rarement signe de bonheur.


Nos émotions influent sur notre posture, et notre posture conditionne nos pensées. Et, de la même manière, la façon dont nous nous tenons joue un rôle capitale dans la bonne marche de nos fonctions biologiques, en particulier la respiration et la digestion.


Ainsi, se construire un corps harmonieux est la garantie d'améliorer le fonctionnement de notre organisme, tout comme la gestion de nos pensées et de nos émotions (et pour les croyances à transformer, qui vous bloquent ou vous ralentissent, du style "Je n'ai pas assez de volonté/motivation/courage pour me mettre au sport !", une séance de déshypnose peut tout changer ;) ).


II. Comment s'y prendre ?


Celui qui veut bénéficier des effets de l'exercice physique doit s'armer de patience et respecter les 3 étapes de ce travail de fond :


    - Construire une bonne capacité respiratoire :


Pour tirer profit d'une activité physique, quelle qu'elle soit, il faut d'abord posséder un appareil respiratoire en parfait état.

Tout exercice provoque pendant les heures consécutives une respiration beaucoup plus ample et efficace, qui va donc apporter une quantité accrue d'oxygène, et augmenter l'efficacité de toutes les réactions organiques.

Le problème, c'est que, faute de servir, notre cage thoracique s'est atrophiée. Par notre mode de vie sédentaire, nous avons réduit au minimum nos besoins en oxygène.

Il va donc falloir rééduquer notre fonction respiratoire, de manière à retrouver des poumons souples et vastes, un thorax mobile et des muscles inspirateurs et expirateurs puissants, grâce à des jeux de dilatation et contraction.


L'essoufflement est donc à rechercher, et l'entraînement impératif.


Tout mouvement respiratoire de développement doit permettre l'écartement des côtes, la dilatation des poumons et leur contraction dynamique. Les exercices sont nombreux, et l'un d'entre eux vous conviendra forcément : respiration à 3 étages, pranayama, pulmostimulateur...




- Développer la forme juste :


Une fois la capacité respiratoire suffisante, il va ensuite falloir se mettre en quête de la "forme juste".

Un corps harmonieux est souple, fort, droit et raisonnablement musclé (l'excès d'exercice, comme son défaut, est contraire à la pleine santé). Il s'agit alors de redonner au corps physique la forme initialement prévue pour lui, et dont on trouve un modèle assez juste dans les statues grecques et égyptiennes.



Et c'est là que la biokinésie entre en scène !


Véritable méthode de régénération physique, elle permet de redonner force et souplesse au corps, tout en réalisant une formidable gymnastique des organes.

Pratique sportive accessible à tous ("Là où il y a douleur, il y a erreur"), la biokinésie soutient le jeu des échanges nerveux et hormonaux en libérant les articulations, en calmant le mental et en renforçant les muscles posturaux. Le travail s'effectue par groupes musculaires, dont on cherche à renforcer la résistance, ou articulaires (amplitude), et se pense toujours en parallèle de la respiration.


La biokinésie est donc un réel atout dans l'éducation à la Santé, pour apprendre à chacun à mieux se connaître, et ainsi mieux se respecter. Elle se pratique au quotidien, en tant qu'hygiène de développement et d'entretien du corps, au même titre que la douche, et est adaptée à l'état et aux capacités de chacun.



- Entraîner son corps :


Le but ?

Perfectionner sa musculature et augmenter ses performances !


Quand cela devient possible, on ajoute à la routine quotidienne une pratique plus générale, qui va solliciter de nombreux muscles et exiger un effort global de l'organisme (respiration, circulation, élimination...). Les jeux et les sports entrent dans cette catégorie.


Là aussi, on recherche l'essoufflement et la transpiration.

Ces pratiques permettent de plus de calmer le mental, de produire une fatigue saine et d'augmenter les sorties de toxines.


L'idéal, évidemment, est de pratiquer en extérieur, pour ajouter les bienfaits d'un air sain et revitalisant. Et une compagnie agréable est un atout supplémentaire !




III. Comment savoir où j'en suis ?


Facile !


Observez-vous et soyez honnête !


- Réussissez-vous à poser vos mains à plat sur le sol en vous penchant en avant ?


- Comment vous sentez-vous après avoir réalisé 20 flexions sur les cuisses (squats) ?


- Sautez-vous avec plaisir ?


- Pouvez-vous attraper vos mains en passant un bras dans votre dos par le haut, et l'autre par le bas (posture de yoga de la "tête de vache") ?


- Etes-vous essoufflé après avoir monté les escaliers ?


Soyez rassurés, la bonne nouvelle, c'est que tout effort réalisé avec la compréhension globale de notre fonctionnement d'être humain porte obligatoirement ses fruits ;)


Faites-vous accompagner si vous sentez que vous en avez besoin,

mais prenez soin de votre corps.


Vous avez tant à y gagner !






141 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon